Visiteurs: 139464
Aujourd'hui: 39
 
Rss Le Grand Ballon

Sommaire:

 
Caractéristiques :

Magnifique parcours facile
Distance : environ 12 Km
Temps de marche : environ 3h00'
Dénivelé : 160 mètres
Bonnes chaussures conseillées

Parking près de la ferme Auberge du Grand Ballon alt. 1112m

Accès par le Col Amic en montant à Uffholtz ou à Willer-sur-Thur


Comme aucun homme ne ressemble à l’autre, aucune montagne ne ressemble à ses semblables, chacune ayant son propre profil. Quelques sommets cependant, de par leur personnalité, dépassent leurs pairs et parmi eux nous avons dans les Vosges le Grand Ballon que je vous propose de découvrir pour fêter à notre manière notre randonnée.

Qui marche profite intégralement des beautés de la nature !


2000 - Léon NATTER



Descriptif de l'itinéraire :



Départ sur les pentes du massif du Grand Ballon à la ferme-auberge du Grand Ballon, à 1112m d’altitude.

Nous partons vers le premier virage de la Route des Crêtes en aval de la ferme où nous nous engageons dans le pâturage sur un chemin en herbe (rouge-blanc-rouge) en direction Glashutte-Judenhut. Nous passons devant le cabanon de la caisse du ski-lift et prenons vers la gauche la descente du pâturage sur 50m pour plonger tout de suite à droite vers le gazon parsemé d’îlots d’arbustes, en passant à coté d’un pylône électrique à notre droite et d’un grand multi-hêtre à notre gauche. Après la chicane, nous entrons dans une hêtraie pour virer 50m plus loin vers la droite, où jonction avec le sentier (croix bleue) qui nous mène au Firstacker. Nous aurons marché 1,8km en 25’. Le sentier, maintenant en légère descente, traverse d’abord une clairière avec ses myrtilles, puis entre dans une hêtraie-sapinière. Un petit ruisseau coupe notre chemin après 100m et nous entrons dans une belle hêtraie très dense. Ignorant le chemin forestier 100m plus loin à notre gauche, nous tenons la droite sur un magnifique sentier horizontal qui traverse après 200m une bande de pâturage le long d’une ligne électrique alimentant la ferme du haut et le ski-lift. Belle échappée vers la plaine et la Forêt-Noire. Le très beau sentier s’étire maintenant sous les voûtes de beaux hêtres qui se profilent admirablement sur les profondeurs. La montagne est tellement pleine de merveilles, qu’aucun promeneur ne peut rester insensible à l’herbe des chemins, son odeur et ses reflets, aux ruisseaux cristallins dont le murmure empli nos cœurs, aux conifères sentant la résine, en un mot, à tout ce qui embelli la nature. L’intensité des joies qu’elle procure est grande et immense l’état d’esprit du promeneur. Deux ruisseaux successifs coupent notre parcours. Le second est traversé sur des troncs d’arbres jetés par-dessus. Une rampe en bois, bien que branlante, nous assure l’équilibre en cas de dérapage. 200m plus loin, un autre ruisseau sablonneux. Le sentier part maintenant en légère descente. La forêt tourne en hêtraie-sapinière et 15’ après notre sentier fait jonction avec le GR5 (rectangle rouge). Encore 200m et nous voilà au Firstacker, grand carrefour en herbe à 995m d’altitude, avec 5 km dans les pieds depuis notre départ.

Devant nous se profile la tête du Sudel avec 1012m, reboisée avec des épicéas et des mélèzes pour mettre en valeur les pâturages abandonnés. Sur son flanc, devant nos yeux, est élevée la chapelle du Sudel, construite en 1931 par le Souvenir Français, à la mémoire des soldat français morts sur cette crête pendant le premier conflit mondial. Le Sudel servait d’observatoire à 7 régiments d’infanterie et à 5 bataillons de chasseurs. Nous montons à cette petite chapelle qui contient une belle statue en bois de Jeanne d’Arc et un marbre à la mémoire de l’Abbé Henry Winter, ancien curé de Goldbach-Altenbach, mort en martyr à Buchenwald en avril 1943. Nous lisons :

D’autres heures viendront plus belles et meilleures,
La victoire luira sur le dernier combat.
Seigneur, faite que ceux qui revivront ces heures,
Se souviennent de ceux qui ne reviendront pas


Le poète Sylvain ROYE tué à Douaumont en 1916



Nous quittons la chapelle d’où nous avons une belle vue sur le flanc Sud-est du Grand Ballon avec la ferme du Grand Ballon. Nous traversons la Route des Crêtes pour entrer dans un bon chemin forestier à l’horizontale en direction de la Goldenmatt où se trouve une imposante construction qui servait de Maison de Repos aux Jésuites, puis comme Maison Familiale du Comité d’Entreprise de Peugeot pour devenir hôtel-restaurant, fermé depuis. Cette maison se trouve aujourd’hui entre des mains privées. Nos pas n’iront pas jusqu’à elle.

Nous marchons 5’ tout en jouissant d’une vue étendue sur les sommets du Riesenkopf (1077m) et du Molkenrain (1125m) ainsi que vers la ferme-auberge du Freundstein. Au panneau « propriété privée de la Goldenmatt » nous prenons un chemin forestier, un peu raide au début, qui conduit à travers une sapinière sur les chaumes du Gestacker et au Grand Ballon. Au bout de 15’ nous débouchons sur les chaumes et apercevons bientôt à notre droite le toit allongé de la ferme. Restant sur le chemin, nous passons 100m plus loin une chicane et entrons dans des feuillus pour en ressortir après 200m sur les pâturages du Gerstacker. Avant d’entrer dans le sentier (disque jaune) à notre droite qui mène à la ferme, je propose de pousser une centaine de mètres pour jouir d’un tour d’horizon remarquable qui va du Riesenkopf à la sortie de la Vallée de la Thur et le massif du Rossberg. Revenant sur nos pas, nous entrons sur le sentier en herbe à notre gauche (disque jaune) et rejoignons l’imposante ferme du Gerstacker, alt 1051m, inexploitée, appartenant à Mr Dietsch, boulanger à Reiningue. Ce dernier fait toutefois monter au printemps un important troupeau de vaches sur les maigres et stériles pâturages, tourbeux par endroits, d’où émergent des touffes de genévriers.

A coté de la ferme nous repérons une sorte de sente dans le pâturage, tirant vers la droite, sans marquage, que nous suivons vers le haut. Nous longeons la chaume et entrons dans des feuillus. Myrtilles et framboisiers abondent, avec de belles échappées vers Rimbach, la plaine de la Forêt-Noire. Sortis sur le beau pâturage de la ferme du Grand Ballon, nous rejoignons après 20’ de parcours depuis la précédente ferme nos voitures. La randonnée est bouclée avec une douzaine de km en 2H30’.

La ferme-auberge du Grand Ballon



Propriété de la Ville de Soultz, elle est tenue par un jeune couple Didier et Annick BRONNER. Ces derniers ont pris la ferme à bail à loyer depuis juillet 1993 pour une durée de 3 X 9 années entières et consécutives et exploitent, avec les forêts, 136ha sur les pentes du Gand Ballon. La ferme a été construite en 1928 près de l’ancienne d’avant 1914, sinistrée lors de la première Guerre Mondiale.


 
 
 1  2  3  4  5  6  7 
Page suivante »
Présentation 
 
 
Aucune note
Ecrit par: Webmaster Le: 04/02/11