Visiteurs: 137798
Aujourd'hui: 44
 
Rss Le Massif du Grand-Ventron

Sommaire:

 
Caractéristiques :

Parking : Lac du barrage de Kruth-Wildenstein - Pont du Bocklochrunz

Trajet : Facile en moyenne altitude - Faible dénivelée

Durée de la promenade :
- descente par le chemin Bockloch : 7 km en 2h environ ; dénivelée de 130 m
- descente par le Sentier Michel : 9 km en 2h30' environ ; dénivelée de 170 m.

Accès au parking :
- soit par la Vallée de Thann ;
- soit par le col de la Schlucht; La Bresse ; Col du Bramont ( si l'on vient de Colmar ou du Bas-Rhin)

Bonnes chaussures conseillées.



La nostalgie des territoires campagnard ou montagnards, la saturation vis-à-vis des déplacements utilitaires que nous impose la modernité, le trajet au travail, le plaisir d'un exercice physique, de voir, d'entendre et de rencontrer, tout cela explique que l'homme recherche des occasions de parcourir, à son rythme, les espaces remarquables de son pays qui ont une beauté qu'on ne peut connaître que par leur découverte et la fréquentation amicale. Il n'y a pas de plus puissant outil d'approche que la marche à pieds.

2005 - Léon NATTER



Descriptif du parcours :



La randonnée a lieu en montagne à moyenne altitude. Le parcours est facile et d'une faible dénivelée. Il nous fera découvrir la forêt sauvage du versant escarpé alsacien du Grand-Ventron, les cascades du Bockloch, ainsi que le lac de barrage de Kruth-Wildenstein et ses abords. Par beau temps, la lumière diffuse, tamisée par les grands arbres, apportera une joyeuse sérénité au sous-bois que nous traverserons. Sa douceur enlèvera à cette nature primitive ce qu'elle pourrait avoir d'inquiétant. Vous vivrez une magnifique journée nullement fatigante. Une pluie précédant la randonnée serait toutefois bienvenue dans l'optique où elle ferait gonfler les cascades que nous admirerons, déboulant des escarpements du massif pour tomber dans le lac.

Départ au bord du lac au Pont du Bockloch.
Nous nous engageons d'un pas alerte dans le sentier rocailleux (croix bleue) à droite du pont. Quelques foulées dans le sous-bois et nous voilà devant la belle cascade du Hinter Bockloch qui tombe d'une hauteur impressionnante dans une marmite rocheuse pour se déverser dans le lac par le ruisseau que nous enjambons sur un rustique pont forestier.

Le beau sentier, au départ presque plat, nous ramène à six reprises et en zigzag au bord du Runz du Bockloch qui dévale sauvagement le flanc escarpé et rocheux du Grand-Ventron. Une rampe en bois, barre à chaque fois l'approche du ravin profond où gronde le Runz, pour éviter tous risque d'accidents.
Soyons donc prudent dans la contemplation des cascadelles du ruisseau qui se jette dans la vallée par-dessus pierriers et rochers, depuis le Col du Bockloch.

Nous prenons tout notre temps pour grimper dans la hêtraie-sapinière sur le beau sentier devenu un peu raide en fin de parcours, avant d'atteindre en une demi-heure le chemin forestier du Hasenloch.

Attention ! A une centaine de mètres avant ce chemin, le sentier part sur un pierrier. Il est soudainement barré par une murette en pierres sèches de 40 cm de hauteur. Une croix bleue sur une roche fléchée nous dit de virer à gauche, à angle aigu, dans un sentier sablonneux. En cas d'inattention, le randonneur dépassant la murette traversera des éboulis sur 80 m pour se retrouver en fin de compte, bloqué dans les décors et obligé de faire demi-tour.

A la sortie du sentier, un banc nous invite à une petite halte pour contempler une dernière fois depuis le pont du Hinter Bocklochrunz les remarquables cascadelles au fond du ravin. Le plus dur de la randonnée aura été fait. Nous descendons en 8' le chemin du Hasenloch, en légère pente, jusqu'au carrefour de chemins à une altitude de 690m. Nous ne manquerons pas de porter tout au long du parcours un regard sur la chaîne d'en face avec le hameau de la Neumatt, le Schaffert et la crête.

L'aire de repos au carrefour comprenant une table et 2 bancs vétustes ne nous incitent guère à une halte. Nous avons maintenant le choix entre 2 itinéraires pour descendre jusqu'au lac de barrage. L'un relativement court est celui est celui du chemin du Bockloch et l'autre plus long du chemin de l'Adamskopf qui mène au carrefour d'où part le Sentier Michel.

Descriptif des deux variantes de descente

a) par le chemin du Bockloch

Le chemin du Bockloch est indiqué par un panneau. Il est large, sablonneux, en pente douce et donc agréable à marcher. Entré dans les sapinières, nous mettons 5' pour arriver au Runz du Vorder Bockloch, traversé par un pont en dur. Ce ruisseau est très sauvage avec des cascadelles vers le haut. A gauche du pont, les eaux cristallines cascadent dans le ravin profond et chaotique du flanc escarpé de la montagne. Le spectacle sauvage est vertigineux.

Encore 5' et la vue est dégagée vers la crête des Vosges avec le Huss, le refuge SCM et la chaume Schweisel. A nos pieds, nous apercevons en partie le lac avec l'accueil et le lieu de loisirs. Des sapins majestueux montent vers nous la pente presque à pic de la montagne. C'est fort impressionnant. La forêt de sapins fait maintenant place à une hêtraie-sapinière à travers de laquelle miroite le lac. Un banc judicieusement placé nous invite à méditer et à rêver dans ce magnifique décors forestier, traversé par le beau chemin du Bockloch taillé à cet endroit dans le rocher à 590m d'altitude. Une dizaine de blocs de granit en provenance de la falaise découpée gisent à gauche du chemin.
Encore 5' et nous voilà au Tieferunz sauvage et très pittoresque, comblé d'énormes roches. Un petit banc est placé près du ruisseau.
Le lac n'est plus loin. Il est atteint en quelques minutes à 100m avant le pont du Heidelbeerrunz. Nous aurons parcouru 1,5 km pour la descente en une petite demi-heure et marcherons encore 1,5 km sur la piste Tour du Lac, tantôt à l'intérieur du parapet de la route, tantôt au bord de l'eau, pour rejoindre le parking de nos voitures.
Nous aurons effectué une petite randonnée d'environ 2 heures pour un parcours de 7 km avec une dénivellation de 130 m.

b) par le Sentier Michel

Depuis le carrefour, monter le chemin du Adamskopf qui passe après 100m devant les rochers d'escalades du Blockloch. Une flèche en bois fixée à un sapin indique la direction à prendre. Un grand tableau au pied des rochers caractérise les voies d'escalades. Nous lisons :
- Voies peu difficiles : le Lézard, Les Escaliers, l'Arête
- Voies assez difficiles : le Toboggan, le Pendule, le Dièdre.
Un banc est également en place.
Quelques mètres plus loin, nous percevons déjà le rugissement d'un ruisseau. C'est celui du Vorder Blockloch , très rocheux, avec ses cascadelles. Un pont en dur le traverse. Encor 800m en légère montée et nous passons devant un abri à droite avec table, banc et un gril, et arrivons à un grand carrefour, altitude 720m d'où part le Sentier Michel. Un grand tableau décrit le Massif du Grand-Ventron qui s'étend entre 720m et 1240m sur 1647 hectares.

Le Sentier Michel ( triangle rouge, cercle bleu) qui mène au lac de barrage, part entre le chemin du Tal et un vieux chemin forestier. Il est signalé par un panneau fixé à un hêtre. Un joli banc en bordure du carrefour est en place. Bon au début, le sentier devient rapidement rocailleux et sauvage dans une forêt d'abord dégagée, mais vite très dense. Il procure des échappées vers le lac et traverse successivement plusieurs ruisseaux. Le murmure d'un ruisseau éveille notre attention après 10'. Nous arrivons au Tieferunz, le mot le dit : Ruisseau prodond, impétueux et sauvage. La passerelle métallique qui l'enjambe gît dans le Runz, écrasé par un énorme hêtre déraciné. Le sentier est dévié vers le haut, bordé d'un câble en acier, permettant de s'agripper lors de la traversée. Nous reprenons le sentier de l'autre côté de la passerelle. Il devient de plus en plus accidenté et rocailleux pour traverser d'abord un petit ruisseau asséché, puis à un détour, le ruisseau du Heidelbeerrunz qui descent du Heidelbeerloch. Nous le passons sur une passerelle en bois munie d'un garde-fou métallique, en face d'une belle petit cascade. Puis un autre Runz, sans nom. Le Club Vosgien des Crêtes a installé 50m plus loin un banc dans une sapinière. Le chemin du Bourbach est rejoint après 200m. Nous le descendons sur 80m pour arriver sur la route à sens unique au bord du lac. Il faut la remonter sur 2,5 km sur la piste fléchée Tour du Lac, tantôt à l'intérieur du parapet de la route, tantôt au bord de l'eau, jusqu'au parking de nos voitures.
Nous aurons mis une petite heure pour descendre la montagne sur 2,5 km et marcherons encore 2,5 km pour rejoindre nos voitures. Le parcours en son entier, sur environ 9 km avec une dénivelée de 170m, est effectué en 2h30'.

 
 
 1  2  3  4  5  6  7 
Page suivante »
Présentation du Massif 
 
 
Aucune note
Ecrit par: Webmaster Le: 09/02/12


Vous n'êtes pas autorisé à voir les commentaires