Visiteurs: 168233
Aujourd'hui: 27
 

Sommaire:

 

L'Histoire du GRAND-HOTEL



Le Markstein étant devenu, dans les années après-guerre 1914/1948, la première station de ski des Vosges, Monsieur Adolphe SCHLUMBERGER, industriel de Guebwiller, prit l'initiative pour la construction d'un hôtel de grand standing., le fameux Grand-Hôtel, et d'un second hôtel, l'Hôtel BELLE-VUE, en vue d'attirer une clientèle huppée, rivalisant avec les palaces de Chamonix et de St-Moritz (Suisse), tâche monumentale effectuée à la pioche et à la pelle de 1927 à 1930.


Le GRAND-HOTEL a ouvert ses portes en 1930 et suscita l'admiration générale. Le beau rêve s'est écroulé, suite à des années difficiles, d'hivers peu enneigés et de mécomptes. S'en est suivie la liquidation judiciaire en 1934.


Le-Grand-Hotel 1936



La Caisse de Retraite d'Alsace-Lorraine, qui racheta l'hôtel, ne l'exploita qu'épisodiquement. Délaissé, il fut investi par l'armée allemande pendant le deuxième guerre mondiale. A la fin des hostilités, la Caisse de Retraite d'alsace-Lorraine fusionna avec la SNCF. L'exploitation d'une colonie pour apprentis qui s'en suivit n'a pas duré et l'hôtel fut à nouveau abandonné. L'ABRI, qui y fut créé en 1950, permettait aux touristes de se restaurer. L'exploitation s'étant toutefois avérée peu rentable, l'ABRI fut à nouveau fermé pendant des années. Le GRAND-HOTEL fut finalement racheté vers 1960 par l'Assiciation TOURISME ET TRAVAIL sous l'égide de la C.G.T, dans le but d'y créer un Centre de Vacances Populaires. Bien que la capacité d'accueil fut portée à 300 lits, les installations vétustes ne se prêtaient guère à l'exploitation de ce Centre qui périclitait. L'association créait alors une SCI avec la collaboration d'une quinzaine de Comités d'Entreprises, certains d'envergure nationale, dont Air France. Le plan de modernisation prévoyait d'importants aménagements, entre autres, une piscine couverte. L'objectif de la SCI était la création d'un Centre à mi-chemin entre hôtel et village de vacances, avec 375 lits, des chambres tout-confort, d'un restaurant, d'un bar et des salles d'animation, de conférences et de détente, ainsi que d'une école de ski de fonds.

L'inauguration du Village de Vacances, appelé LES CRETES, a eu lieu au courant du mois de Mai 1972. Les dix années suivantes étaient les plus fastes de cet hôtel, grâce à une équipe jeune et dynamique, ainsi qu'à une direction régionale qui a su intégrer le Village dans un contexte écologique et social. Bien que l'hôtel aient pu accueillir entre 1973 et 1985 entre 800 et 1000 jeunes et retraités dans l'année, l'exploitation était déficitaire. Différentes raisons en sont la cause, notamment la défaillance des assurances données pour la poursuite des investissements. A la désaffection du tourisme social par le public, se sont ajoutées les erreurs de gestion avec la perte d'audience de la CGT, principal fournisseur de TOURISME ET TRAVAIL qui devint alors TOURISTA qu'il fallait gérer comme une entreprise avec un PDG. La CRETE affichait alors complet en juillet-août 1987. Toutefois, la mise en conformité n'ayant pas eu lieu, TOURISTA gela les investissements. La Commission de Sécurité Régionale a alors ordonné la fermeture effective des CRETES le 19 juin 1994. Le projet de relance, nécessitant un investissement lourd des collectivités publiques et des copropriétaires actuels, n'a pas pu être concrétisé. Finalement, l'hôtel a été racheté par un promoteur Mulhousien du marché immobilier. Il se propose de la tranformer en appartements, type résidence de loisirs.

 
 « Page précédente
Développement du Markstein
 1  2  3  4  5  6  7  8 
Page suivante »
Le Chamois au Markstein 
 
 
Aucune note
Ecrit par: Webmaster Le: 11/02/12