Visiteurs: 20624.225
Aujourd'hui: 47
Thème par défaut
 

Sommaire:

 

Le Chamois au Markstein



Les premiers chamois introduits dans les Vosges, deux mâles et cinq femelles, ont été lâchés dans le lot de chasse du président de la Fédération des Chasseurs du Haut-Rhin. Le lâcher a été effectué dans le vallon du Bruscher, au dessus de Ranspach, dans le massif du Markstein. Les animaux avaient été capturés par des forestiers français et allemands le 7 janvier 1956, suite à deux traques successives de onze chamois en Forêt-Noire. Ils ont été amenés dans les Vosges où ils ont constitué au Markstein le noyau initial du peuplement chamois vosgien.

La réintroduction du chamois dans les Vosges avait fait l'objet d'une offre du Ministère de l'Agriculture de Stuttgart au Conseil Supérieur de la Chasse, d'une dizaine d'espèces de la Réserve d'Etat de la Forêt-Noire. Le Ministère du Pays de Bade-Wurttenberg a fait ce cadeau en reconnaissance des soins pris par l'Administration Française de la chasse dans le Land de Bade-Wurttenberg, après la guerre de 1939/1945, pour sauvegarder le cheptel de chamois en Forêt-Noire, par d'énergiques mesure de protection, contre une exploitation anarchique de la chasse, comme cela a eu lieu dans d'autres secteurs. Observation est faite, que les chamois du massif de Feldberg constituait le troupeau majeur de la Forêt-Noire où l'espèce avait été ré-acclimatée dans les années 1930, après sa disparition au cours du 15e siècle. La faune en Bade-Sud a survécu grâce à la sagesse d'officiers français.

En décembre 1959, un second lâcher de deux chamois mâles en provenance de la réserve des Bauges en Haut-Savoie a eu lieu. Puis trois autres mâles de Savoie furent lâchés en août 1970 au nord de la réserve entre le Rainkopf et le Rothenbachkopf.

Une Réserve Nationale de Chasse du Markstein de 3110 ha avait été créée le 4 mars 1963 aux fin de la reconstitution de la faune vosgienne, en particulier, pour le chevreuil et le grand tétras, mais en réalité, le but ultimr était bel et bien d'assurer le développement du cheptel de chamois. Cette Réserve de Chasse n'a pas été reconduite lors des adjudications des deux lots de chasse domaniaux de 1979, amodiés à l'amiable.

Le premier garde de la Réserve de Chasse était Mr. Hilaire BALDUCCI. Il était chargé d'observer, de recenser et de protéger les chamois dans la réserve. Il avait quitté son poste en 1964, mais resta au Markstein où il exploitait une distribution d'essence, puis une auberge sur un terrain que lui avait cédé la Commune d'Oderen. L'auberge est assise en limite des bans de Ranspach, de Fellering et d'Oderen. La borne se situe dans la cour du bâtiment portant l'enseigne LE PETIT CHAMOIS. Sinistrée par un incendie le 1er décembre 1977, l'auberge a été reconstruite. Retraité, Monsieur BALDUCCI a vendu son affaire en 2001 et s'est retiré avec son épouse à Buhl où il est décédé le 22 mars 2002. Il avait passé 45 ans au Markstein. Il était aussi l'auteur d'un travail sur une théorie de mutation des bêtes qu'il avait présentée au Docteur Albert SCHWEITZER, de passage à Gunsbach, le premier dimanche de l'année 1959. Le Docteur l'a vivement encouragé à publier ses recherches dans La Vie des Bêtes. Son oeuvre n'a toutefois jamais été publiée, faute de moyens financiers. Le manuscrit est parti en flammes lors de l'incendie de l'auberge.

 
 « Page précédente
L'Histoire du GRAND-HOTEL
 1  2  3  4  5  6  7  8 
Page suivante »
La Chapelle Notre-Dame des Neiges 
 
 
Aucune note
Ecrit par: Webmaster Le: 11/02/12