Visiteurs: 156947
Aujourd'hui: 33
 
Calendrier
   

«
»
Mars 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
9           1 2
10 3 4 5 6 7 8 9
11 10 11 12 13 14 15 16
12 17 18 19 20 21 22 23
13 24 25 26 27 28 29 30
14 31            


«   Evénements   »
14 Mars 2014
Randonnée au départ de Levoncourt (Jura Alsacien) Poster commentaire
Chauffeur : Michel
Accompagné par Claude, Stéphane et André
Parcours :Levoncourt ( Parking à la Mairie ou à l'église), Prendre losange rouge vers oratoire, Roc du Corbeau, Les Ebourbettes, puis suivre rectangle jaune (direction Lucelle), Le Petit Scholis, à la mairie de Lucelle suivre le triangle jaune, Diefenrain, Saegerkopf, Le Petit Kohlberg. Suivre X jaune en direction de Winkel et au niveau d'un abri, tourner à gauche cercle rouge pour aller vers les Ebourbettes, le rectangle jaune mène à travers les près au Rocher de la Sorcière, puis aux ruines du Château de Morimont. Une petite improvisation mène à l'étang aux pieds du château qui donne accès à un chemin qui mène par la droite à Levoncourt.
Temps printanier très ensoleillé.
Repas au Restaurant du Petit-Kohlberg.

Carte et Profil du parcours


Le Roc du Corbeau (alt.735m)


Les Ebourbettes et la Chapelle


Le Petit_Kohlberg


Le Château de Morimont

Mentionné pour la première fois en 1183, ce château contôlait la haute vallée de la Largue, l'un des axes de communication avec la Suisse. Il a donné son nom aux Morimonts, vassaux des comtes de Ferrette puis des Habsbourgs.



Les Morimonts étaient dix à se partager la forteresse à l'époque du fameux séisme de 1356, mais c'est avec Pierre de Morimont au XVe siècle que débute vraiment l'ascension de la dynastie. Chef de file de la noblesse sundgauvienne, bailli de l'Autriche Antérieure, il laissait à sa mort une fortune et un prestige qui permirent à son fils Gaspard de devenir à son tour bailli autrichien à Ensisheim, (1487), puis préfet impérial à Haguenau (1504), fonction reprise par jean Jacques (1511), à la troisième génération.
On leur doit au XVIe siècle la transformation du vieux château familial en une forteresse adaptée aux armes à feu et agrémentée d'un logis Renaissance répondant au besoin du paraître. Après la mort de Jean Jacques entre 1533 et 1538, la famille connut des difficultés financières et vendit en 1582 la seigneurie de Morimont aux contes d'Ortenbourg Salamanca. Le 2 avril 1635, le château fut définitivement détruit par les troupes françaises pendant la guerre de Trente Ans. Les nouveaux maîtres du Sundgau attribuèrent la seigneurie à la famille de Vignacourt. Après la Révolution le domaine et la ruine passèrent aux mains de différents propriétaires.
En 1826, un groupe de patriotes jurassiens y fit le serment de libérer leur pays du joug bernois pour former un nouveau canton, mais il fallut attendre 1978 pour que leur voeux se réalise. C'est également au Morimont que naquit la Société d'Histoire du Sundgau en 1931.
A partir de 1864 pour éviter la destruction complète de la ruine, utilisée comme carrière de pierre, Auguste Quiquerez y dirigea des travaux de restauration avec l'aide de la Société pour la Conservation des Monuments historiques. C'est ainsi qu'en 1870 les Viellard, manufacturiers du Territoire de Belfort, se trouvèrent impliqués dans cette opération de sauvegarde et achetèrent le domaine qui leur appartient toujours.
Depuis les années 1970, d'importants travaux d'entretien et de restauration ont été entrepris, notamment la consolidation de la cave voutée.



Les ruines du château du Morimont se trouvent sur la commune d'Oberlarg sur une colline à 522 m d' altitude dans le sud de l ’Alsace




Le:  14/03/14 à 15h53